Votre Santé Mentale

Votre Santé Mentale

Votre Santé Mentale > L’art d’écouter

L’art d’écouter

Écouter, c’est une façon de prendre soin des autres. Or, tisser de véritables liens avec les personnes de votre vie peut nécessiter une période d’adaptation – surtout dans une société où il est si normal de faire les choses par formalité et de s’en tenir à des conversations superficielles.  

Les études montrent que nous consacrons environ de 70 % à 80 % de nos heures d’éveil à une forme de communication ou à une autre. Nous passons environ 9 % de ce temps à écrire, 16 % à lire, 30 % à parler et 45 % à écouter. Malheureusement, les études indiquent aussi que la plupart d’entre nous n’écoutent pas efficacement, et pas suffisamment. 

L’écoute est un élément essentiel aux liens sociaux. C’est ce qui permet de forger une véritable relation avec les autres.  

Mais bonne nouvelle : l’écoute est une compétence que l’on peut développer, et la science offre des conseils éprouvés pour aider à perfectionner l’art de prêter une oreille attentive.  

Quelques astuces pour montrer que vous écoutez vraiment : 

  • Faites savoir à une personne que vous l’écoutez en le lui disant, tout simplement : « Explique-moi ce que tu veux dire par là. Je t’écoute. » 
  • Demandez à intervenir si vous souhaitez raconter quelque chose vous aussi. Si vous écoutez une personne, celle-ci sera plus susceptible de vous écouter à son tour. 
  • Faites preuve d’empathie et de compréhension lorsque quelqu’un exprime de la négativité ou des difficultés. Dites par exemple : « Je comprends » ou « Je vois ce que tu veux dire ». 
  • Écoutez activement et attentivement. Écoutez pour comprendre. 
  • Restez dans l’instant présent avec l’autre. Voyez l’écoute comme une sorte de méditation. 
  • Intervenez uniquement en exprimant vos propres sentiments, quand le moment vous semble opportun. Une personne peut en avoir beaucoup à dire; si elle a besoin de prendre toute la place au début, permettez-lui de le faire. 
  • Lorsque c’est approprié, posez des questions – mais des questions intéressées, qui ne visent pas à meubler les silences et qui ne sont pas tendancieuses. Les questions intéressées ne contiennent pas déjà une réponse. Elles ne se terminent pas par « n’est-ce pas? ».  
  • Montrez à une personne que vous l’écoutez en lui faisant face, en adoptant une posture détendue et en la regardant dans les yeux. Si la personne n’a pas l’impression de vous intéresser, elle ne sera pas encline à s’ouvrir véritablement.  

Quelques écueils à éviter : 

  • Évitez de penser à votre prochaine intervention. Ce genre de « digression mentale » distrait l’attention. 
  • Évitez de donner des conseils – vous pourrez résoudre le problème ensemble au cours de la conversation. 
  • Interrompre quelqu’un ou l’empêcher de s’exprimer complètement l’amènera à se refermer. 
  • Évitez les jugements.  
  • Évitez de supposer que vous savez ce que la personne s’apprête à dire. 
  • N’ayez pas peur de dire quelque chose de travers. Avoir trop conscience de soi-même peut être cause de distraction. 
  • Évitez de parler par-dessus l’autre. 
  • N’expliquez pas pourquoi la personne ne devrait pas se sentir ainsi. 
  • N’essayez pas de régler les problèmes de l’autre. 
  • Ne monopolisez pas la conversation – laissez-la suivre son cours, et faites en sorte qu’il s’agisse d’un échange naturel. 

La prochaine fois que vous demanderez à quelqu’un « comment ça va? », efforcez-vous d’établir un lien véritable en vous préparant à écouter – vraiment.   

Sources 

https://extension2.missouri.edu/cm150 

Kate Murphy (2020) You’re Not Listening: What You’re Missing and Why It Matters 

Michael Nichols (2009) The Lost Art of Listening: How Learning To Listen Can Improve Relationships
https://ggia.berkeley.edu/practice/active_listening?_ga=2.99578077.259069315.1581000433-695668732.1581000433